WineTech, l’innovation prend de la bouteille

La WineTech et l'innovation viticole

Agriculture, alimentation, formation… l’innovation touche aujourd’hui de nombreux secteurs, et la viticulture n’est pas en reste ! À l’image de la WineTech, de nombreuses start-up, de toutes nationalités, sont désireuses d’innover dans le secteur du vin. Mais comment intègrent-elles les nouvelles technologies ? Et quels en sont les enjeux ? Nous faisons le point avec Bastien Perrier, Responsable d’Activité Agriculture et Viticulture chez CIC Lyonnaise de Banque.

L’innovation viticole, une tradition qui perdure avec la WineTech

Bastien Perrier l’affirme : « L’innovation a toujours existé en viticulture, notamment via la recherche de variété de vignes les plus adaptées au terroir. » Il en va de même pour la création de nouveaux cépages, et pour la performance des modes de production : « L’écartement entre les vignes a été conçu pour permettre le passage des animaux qui tractaient la charrue, une innovation de l’époque ! », évoque-t-il. Répondre à la problématique d’efficacité des produits de traitement est également au cœur de la réflexion : « L’utilisation des drones à la place des hélicoptères permet d’être plus précis dans le traitement, et donc de mieux utiliser les ressources et maîtriser le rendement. »

En ce qui concerne la vinification, de nouveaux bois ou types de barriques sont constamment pensés : « C’est révolutionnaire pour la mise en bouteille ! Les vins bouchonnés sont certainement voués à disparaître grâce à l’invention d’un nouveau type de bouchon en liège reconstitué. »

Bien qu’attaché aux traditions, le secteur du vin n’a cessé d’intégrer les nouvelles technologies dans sa stratégie : « Il y a un grand effort de recherche et développement. L’innovation va faire la différence sur l’entrée et le cœur de gamme » explique Bastien Perrier.

Une innovation viticole à tous les niveaux

L’innovation en viticulture agit sur tous les maillons de la chaîne ! De la production à la commercialisation, en B2B ou en B2C, de nouvelles solutions sont proposées chaque jour. En effet, à l’ère du digital, la commercialisation du vin prend une nouvelle tournure et les entreprises innovantes l’ont bien compris. De fait, on voit fleurir une façon de découvrir, acheter ou conserver le vin, davantage originale et modernisée.

Applications, systèmes de box, gestion automatisée des caves, stockage à distance… ces évolutions se traduisent de nombreuses manières ! Alors que certaines ont pour unique but de faciliter le choix du vin, d’autres permettent d’acheter à distance, de s’instruire ou simplement de découvrir des lieux de dégustation. Autrement dit, les idées et les concepts novateurs foisonnent avec la WineTech !

Une autre tendance phare ? L’œnotourisme. Il y a quelques années, la France comptait déjà 10 000 caves œnotouristiques, pour 10 millions de visiteurs annuels – dont 42 % sont étrangers (1). Un secteur prometteur, donc !

Découvrez aussi Les rencontres IBM – L’intelligence artificielle au service des start-up

Quand nouvelles technologies et viticulture se rencontrent

Alors que la plupart des start-up gravitent autour de la commercialisation du vin, d’autres se concentrent sur l’optimisation de sa production grâce aux nouvelles technologies. Leur but ? Faire preuve de davantage de précision concernant les besoins de la plante, afin de s’assurer d’effectuer la bonne action au bon moment… Une aubaine pour les vignerons !

De fait, il existe aujourd’hui une sonde météorologique utilisée pour concevoir des modèles de risque de développement des maladies, ainsi qu’une sonde chargée de mesurer le besoin en eau et en azote au mètre carré, afin d’optimiser la fertilisation de la plante. Cette dernière est d’autant plus importante autour de l’arc méditerranéen, toujours plus en proie à la sécheresse. On voit également apparaître l’utilisation de robots, missionnés pour désherber ou travailler les sols, en limitant leur tassement par exemple.

Enfin, en matière de vinification, en plus des nouvelles solutions de bouchons, barriques, ou levures, l’assistance informatique est de mise. La transformation du raisin en vin peut ainsi être gérée de manière automatisée !

À lire : Le label GreenTech verte, l’innovation au service de la transition écologique

Une chose est sûre, avec la WineTech, l’innovation viticole a de beaux jours devant elle ! Mais jusqu’où ses acteurs sont-ils prêts à aller ? Le débat sur la diminution des intrants phytosanitaires et le développement de plants de vigne hybrides résistants à certaines maladies devient de plus en plus important. Appliquer ces nouveaux types d’encépagement est un moyen de diminuer les pertes et le recours aux produits de traitement. Alors, le vignoble français, particulièrement attaché à ses traditions, est-il prêt à mettre en place ces innovations de rupture ? À suivre !

Merci à Bastien Perrier pour sa contribution.

(1) VisitFrenchWine, Les chiffres de l’œnotourisme en France

Crédit photo : Unsplash / Terry Vlisidis

Autres actualités