Start-up françaises et levées de fonds : un 1er semestre 2018 record !

Levées de fonds : un premier semestre  2018 record

Vous doutez encore de la bonne santé de l’écosystème et des start-up françaises ? La tendance vient pourtant d’être confirmée par le baromètre EY de l’investissement des entreprises innovantes : entre innovation et levées de fonds, la French Tech enchaîne les succès et compte bien continuer sur sa lancée ! CIC Place de l’innovation fait le point sur les chiffres du premier semestre 2018.

Des levées de fonds record pour les start-up françaises

Du côté des levées de fonds, le premier semestre 2018 est historique : il est question de 333 levées de fonds d’un montant moyen de 5,8 millions d’euros, ce qui représente 1,952 milliards d’euros investis dans les entreprises innovantes. Soit une hausse de 61 % par rapport au premier semestre 2017 !

Si les chiffres français restent inférieurs à ceux de nos voisins britanniques, ils devancent ceux de l’Allemagne. Et si les levées de fonds sont restées très majoritairement inférieures à 5 M€ – puisque 248 des 333 comptabilisées n’ont pas dépassé ce montant –, les chiffres sont rassurants :

  • 36 start-up ont levé plus de 10 M€ au premier semestre 2018, contre seulement 18 sur l’année 2017 ;
  • 18 start-up ont levé plus de 20 M€, contre 9 en 2017 ;
  • 4 start-up ont franchi la barre des 50 M€, contre 3 en 2017.

Conclusion ? Si l’élan mondial est porteur, le secteur français, lui, est en plein boom !
 

Le bilan des levées de fonds du 1er semestre 2018
1,952 Md€, 333 opérations = +61 % par rapport au 1er semestre 2017

Retrouvez tous nos articles sur le financement de projets innovants

Start-up françaises : les secteurs qui attirent

Personne ne vous dira le contraire : certains secteurs d’activité s’avèrent plus porteurs que d’autres lorsqu’il s’agit de trouver des fonds.

En tête de file, on retrouve les incontournables Services Internet, qui ont réalisé 106 opérations sur les 333 enregistrées, pour un total de 531 M€. E-commerce, marketing à la performance, géomarketing et applications mobiles mènent les investissements dans toute l’Europe, le plus spectaculaire ayant eu lieu en Allemagne avec les 460 M€ d’Auto1 Group, marketplace européenne de voitures d’occasion. Dans l’Hexagone, le record du semestre appartient à la startup française Voodoo : en accueillant Goldman Sachs via Capital Partners dans son capital, le studio de jeux vidéo sur smartphone a réalisé une levée de fonds de 169 M€.

Vient ensuite le secteur des Life Sciences, regroupant la biotech et la medtech. Les dispositifs et diagnostics médicaux, thérapies innovantes ou biotechnologies ont permis aux start-up françaises de lever 365 M€ avec pas moins de 36 opérations.

Découvrez aussi : La recherche scientifique, alliée de l’innovation

Le secteur des logiciels a, quant à lui, réalisé 76 opérations pour un montant total de 318 M€. Le spécialiste français du cloud, Scality, s’est d’ailleurs taillé la part du lion avec 48,5 M€ pour sa cinquième levée de fonds institutionnelle.

Enfin, les secteurs de la technologie et du gaming ont toujours le vent en poupe. Le premier a rassemblé 252 M€ en 42 opérations, tandis que le second a réuni 193 M€ en 5 opérations ! Parmi les leaders du domaine, Ledger, start-up française spécialisée dans les monnaies virtuelles et la blockchain, a levé 61 M€. Juste derrière, le pionnier du smartphone reconditionné en France, Recommerce Solutions, a réalisé une levée de fonds de 50 M€.
 

Top 5 des secteurs porteurs
  • Services Internet
  • Life Sciences
  • Logiciels
  • Technologie
  • Gaming

Les levées de fonds par région

Vous créez une start-up française à Paris ? La capitale concentre toujours l’immense majorité des investissements. Les performances du premier semestre 2018 ont été largement franciliennes, avec 197 opérations pour un total de 1,421 Md€… ce qui représente 73 % des investissements !

Mais les autres régions affichent également un dynamisme record. La région Auvergne-Rhône-Alpes comptabilise notamment 7 % des investissements. Elle affiche ainsi, en six mois, le même nombre de levées de fonds que sur toute l’année 2017 pour un montant presque trois fois supérieur (142 M€ contre 39 en 2017). La région Occitanie, quant à elle, se targue de 5 % des investissements avec 98 M€ pour 25 opérations. Et ce ne sont que des exemples :

  • la région Hauts-de-France passe de 34 M€ en 2017 à 66 M€ en 2018 ;
  • la région Nouvelle-Aquitaine de 14 M€ à 41 M€ ;
  • la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur de 48 M€ à 89 M€ ;
  • la région Bourgogne-Franche-Comté de 0 à 10 M€.

Et il s’agit bien de chiffres semestriels comparés à ceux d’une année complète. Autant dire que l’avenir s’annonce prometteur pour les start-up françaises !
 

Top 3 des régions porteuses
  • Île-de-France – 73 % des levées de fonds
  • Auvergne-Rhône-Alpes – 7 % des levées de fonds
  • Occitanie – 5 % des levées de fonds

À lire également : L’accompagnement local, clé d’un développement (inter)national !

Des investissements record pour de nombreuses start-up innovantes et un écosystème de plus en plus structuré : pour les entrepreneurs français, les premiers chiffres des levées de fonds 2018 s’avèrent rassurants. Soutenu par la loi PACTE et porté par des acteurs redoublant de motivation, le marché en plein essor de la French Tech attire les investisseurs du monde entier !

(1) EY, Baromètre de l’investissement des entreprises innovantes, 2018
 

Crédit photo : Unsplash / Samuel Zeller

Autres actualités