Lexique – le vocabulaire de l’entrepreneur innovant

Le lexique de l'entrepreneur innovant

Vous débutez dans l’innovation et vous ne maîtrisez pas encore le vocabulaire de l’entrepreneur innovant ? Pour que vous puissiez évoluer dans de bonnes conditions dans le monde de l’entrepreneuriat, CIC Place de l’innovation vous présente le lexique des termes à connaître !

Big Data

Formulaire, informations géolocalisées, réseaux sociaux, données de l’IoT… Les informations en tous genres représentent aujourd’hui une valeur monétaire et des opportunités pour qui sait les utiliser. Pour tirer profit de ce que l’on appelle aussi mégadonnées, la gestion du Big Data doit être optimisée, en utilisant des outils appropriés.

Blockchain

Le mot revient souvent dans les conversations… Mais la notion reste floue ! La blockchain est un système distribué de stockage et de transmission des données. Sa spécificité : il n’y a plus d’organe central de contrôle, des « blocs » sont reliés entre eux (les flux sont chiffrés grâce à la cryptographie) et constituent les sauvegardes des différentes étapes.

Cluster

Appelé aussi grappe industrielle, ou pôle de compétitivité, un cluster correspond à un ensemble d’entreprises, regroupées sur une même zone géographique et reliées par un secteur d’activité commun.

Crowdfunding

De « crowd » – foule – et « funding » – financement. Le crowdfunding est un financement participatif. Cette technique de financement en ligne réduit le nombre d’intermédiaires et permet aux particuliers ou aux entreprises de soutenir directement le projet qui les intéresse.

Design thinking

Le design thinking est un processus de co-créativité pour les entreprises qui cherchent de nouvelles solutions. Il est généralement découpé en 5 étapes : empathie, définition, idéation, prototypage et test. Cette méthode de travail consiste à créer une synthèse opérationnelle en s’éloignant le plus possible d’un raisonnement linéaire, pour « penser en dehors de la boîte ».

Disruption

En innovation, la disruption signifie qu’un nouveau produit ou service bouleverse totalement les codes dominants. L’innovation disruptive remplace les offres devenues obsolètes en proposant quelque chose de radicalement nouveau et adapté aux usages. Uber, Airbnb, ou l’apparition de l’iPhone sont des exemples emblématiques de l’innovation disruptive.

Enveloppe Soleau

Dispositif géré par l’Institut national de la propriété industrielle (INPI), l’enveloppe Soleau permet de protéger ses créations, notamment graphiques, très facilement (3). Plus simple et moins coûteuse que le dépôt d’un brevet, l’enveloppe Soleau est composée de deux copies : la première est conservée pendant 5 ans à l’INPI, la seconde est envoyée au dépositaire.

Fablab

Un Fablab (fabrication laboratory) est un atelier collectif et partagé dans lequel des outils et des logiciels sont mis à disposition de tous les adhérents. Les Fablabs ont pour objet de favoriser le partage de compétences, d’outils, de logiciels et de savoir-faire.

French Tech

Véritable label d’une communauté d’entreprises, la French Tech regroupe l’écosystème des start-up hexagonales et représente la fine-fleur de la « technologie française ». Le label, mis en place en 2013, promeut l’innovation et le développement des start-up françaises.

Idéation

L’idéation est une étape du design thinking durant laquelle l’objectif est de générer des idées pour résoudre un problème. L’idéation comprend leur sélection, leur développement et leur réalisation (qui se poursuit dans la phase suivante : le prototypage).

Incubateur

L’incubateur – aussi appelé accélérateur – est un organisme d’accompagnement à la création d’entreprises. Un incubateur chaperonne des entreprises embryonnaires, dans les premières étapes de leur existence, pour permettre la maturation de leur concept et de leur modèle de développement.

Innovation ouverte

L’innovation ouverte (open innovation) se fonde sur la collaboration et le partage des idées et des méthodes avec d’autres acteurs économiques. Elle permet une accélération du changement, la création de nouveaux modes de pensée et favorise la disruption.

Lean startup

Le lean startup est une méthode de démarrage et d’accompagnement des entreprises. Grâce à l’expérimentation et à l’itération, le lean startup permet, lors de la création d’une activité, d’un produit ou d’un service, de confronter le business model au marché réel. L’approche met l’accent sur le prototypage rapide, la confrontation au marché, et les retours des utilisateurs.

Living lab

Pour obtenir des retours d’utilisateurs et accélérer l’innovation, le living lab met l’usager au centre, pour améliorer l’offre d’une entreprise en fonction de l’expérience utilisateur (UX). L’objectif est de tester des offres, dans un espace collectif et partagé entre de nombreux acteurs (entreprises, associations, institutions, etc.).

Mind mapping

La carte mentale, ou carte heuristique, est un canevas qui permet d’afficher les liens entre une idée centrale et les différents concepts qui lui sont associés. Schématisée sous forme d’arborescence, l’idée centrale tisse des liens sémantiques ou hiérarchiques – non thématiques – et constitue une excellente méthode pour conceptualiser sa pensée.

MOOC

Abréviation de « Massive online open course », le MOOC est un cours en ligne ouvert à tous et effectué à distance, par le biais de vidéos, de webinars et de quiz de test.

Open data

Donnée numérique brute et ouverte au public, l’open data est laissée libre d’accès et de réutilisation. Générée par des organismes privés ou publics, la donnée ouverte doit respecter 8 caractéristiques : complexe, primaire, opportune, accessible, exploitable, non discriminatoire, non propriétaire et libre de droits (6). L’open data favorise la diffusion des idées et le partage d’innovations.

Pépinière d’entreprises

Une pépinière d’entreprises accompagne en parallèle les entreprises (immobilier, équipements, comptabilité, partenaires, etc.) et les entrepreneurs eux-mêmes dans leurs démarches (dossiers, formations et préparation à la suite) en échange d’un léger pourcentage sur leur activité.

Scalability

La scalabilité, ou scalability, est la capacité d’une start-up à s’adapter à un changement d’ordre de grandeur de son activité, tout en restant totalement fonctionnelle et opérationnelle. La scalabilité est une preuve de l’agilité et de la solidité d’un modèle économique. Si votre nouvelle start-up passe de 100 utilisateurs à plusieurs millions sans dysfonctionnements, c’est qu’elle a une bonne scalability !

Signaux faibles

Les signaux faibles sont difficilement perceptibles. Ils doivent faire l’objet d’une veille au sein du Big Data : ils permettent de se préparer au changement, de développer une vision à plus long terme et de repérer les opportunités et les menaces du marché. Il existe plusieurs méthodes pour capter les signaux faibles : effectuer une veille active, se concentrer sur l’expérience utilisateur ou récolter des signaux contextualisés via des outils ad hoc, par exemple.

Avec un tel lexique, vous voilà prêt à disrupter l’open innovation… ou presque ! Vous aimeriez avoir une précision ? Une définition manque à l’appel ? N’hésitez pas à nous contacter !

Crédit photo : Pixabay / Blickpixel

Autres actualités