Indice Next40 : où en est-on ?

Indice Next40 : ce qu'il faut retenir

Annoncé en 2018, le Next40 a récemment lancé sa première édition. Il s’agit d’une liste des 40 start-up les plus prometteuses de l’Hexagone, établie à partir des levées de fonds les plus importantes et de critères de chiffre d’affaires. Son objectif : mettre la French Tech sur le devant de la scène mondiale. Premier bilan.

Zoom sur les start-up mises à l’honneur par le Next40

Véritable outil de promotion des start-up made in France et illustration de la diversité de la French Tech, Next40 réunit jeunes pousses comme grands noms du numérique. En tête de liste : les 7 licornes françaises. Viennent ensuite des entreprises de taille intermédiaire comme Talentsoft, Devialet, Contentsquare ou ManoMano, et des pépites plus prometteuses en très forte croissance telles que Voodoo, Alan ou PayFit.

Et, bonne nouvelle, les différentes régions sont représentées ! En témoigne la présence de Klaxoon pour la Bretagne, d’OVH pour les Hauts-de-France ou encore de SigFox pour l’Occitanie.
 

Les chiffres clés de l’indice Next40
  • + 30 % : la croissance du nombre d’employés dans les 12 prochains mois
  • + 158 % : la croissance médiane du chiffre d’affaires sur les trois dernières années
  • 7 000 : le nombre d’emplois nets qui seront créés dans les 12 prochains mois
  • 32 : le nombre de start-up avec au moins un investisseur étranger en capital

Les critères de l’indice Next40

L’indice Next40 repose sur des critères de sélection amenés à évoluer au fil des ans. Le socle commun : avoir son siège social en France et ne pas avoir encore fait de sortie – rachat ou introduction en bourse. Sont aussi évalués les critères de performance économique :

  • avoir réalisé les levées de fonds les plus importantes sur les trois dernières années ;
  • afficher un chiffre d’affaires supérieur à 5 millions d’euros pour le dernier exercice ;
  • avec une croissance annuelle moyenne d’au moins 30 % sur les trois derniers exercices.

Au-delà de l’effet de communication du Next40, les jeunes entreprises bénéficieront du soutien d’administrations de services publics pour garantir un accompagnement personnalisé. Un élément fondamental pour encourager un projet innovant dès ses premiers pas.
 

Redécouvrez également l’innovation publique !

Une nouveauté : la French Tech 120

En janvier 2020, place au programme FT120 ! Les lauréats du Next40 seront rejoints par 80 start-up à fort potentiel : une façon d’élargir la cible, notamment aux régions.

S’ajoutant aux aides actuelles de la French Tech, ce dispositif offrira un accompagnement sur mesure afin d’accélérer la croissance de ses bénéficiaires.

  • À l’international : accueil et accompagnement, étude approfondie des pays cibles et accès aux outils financiers de prospection de marchés.
  • Sur le financement : accompagnement dédié pour une entrée en bourse, préparation de dossiers de candidature à des financements européens et révision de la cotation bancaire de la Banque de France pour intégrer les spécificités des start-up.
  • Sur l’intégration des talents : espace emploi et service de suivi des French Tech Visas.
  • Une aide des services publics : accompagnement par des référents pour anticiper les besoins administratifs et faciliter l’accès aux acheteurs publics.

À noter également, une mesure originale : chaque start-up élue pourra émettre trois vœux auprès de la mission French Tech et de ses partenaires.
 
L’indice Next40 signe-t-il une nouvelle ère pour la French Tech ? La France atteindra-t-elle l’objectif gouvernemental des 25 licornes d’ici 2025 ? Les prochaines éditions nous le diront. Aujourd’hui, aucune start-up du quart Sud-Est n’y figure… mais si c’était vous, le prochain ? La communauté CIC Place de l’innovation est là pour vous aider à bénéficier d’avis experts et d’un accompagnement adapté !
 

 
 

Crédit photo : Unsplash / Marvin Meyer

Autres actualités

adipiscing eleifend venenatis, Praesent suscipit Aenean in