Édito – Le Conseil de l’innovation est lancé !

Zoom sur le Conseil de l'innovation

Que vous soyez en train de profiter de vacances méritées ou de travailler d’arrache-pied sur un nouveau projet, l’innovation ne connaît pas de trêve estivale. Nous revenons sur la naissance du nouvel outil gouvernemental relatif à la politique publique d’aide à l’innovation : le Conseil de l’innovation !

Conseil de l’innovation : les acteurs du changement

Durant l’été, le monde de l’innovation a vu s’installer un nouvel acteur de taille : le Conseil de l’innovation, une instance de pilotage destinée à orienter l’action publique en matière d’innovation. Chaque trimestre, ce conseil définira les priorités du Gouvernement afin de concentrer une partie des actions et des financements sur des domaines stratégiques, aussi déterminants pour l’avenir que pour l’économie.

Fers de lance du dispositif, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, l’ont lancé lors d’une première réunion, le 18 juillet. Ils étaient accompagnés par le ministre de la Transition écologique et solidaire, la ministre des Armées, le secrétaire d’État au Numérique et le ministre de l’Action et des Comptes publics.

À ces acteurs s’ajoutent également Bpifrance et l’Agence nationale de la recherche (ANR), opérateurs des dispositifs de soutien. Six personnalités issues de la recherche, de l’industrie, du capital-innovation, de l’entrepreneuriat et de l’économie de l’innovation complètent le panel de leur expertise de terrain : Eric Carreel (Président fondateur de Withings, Sculpteo et Invoxia), Isabelle de Crémoux (Présidente du directoire de Seventure Partners), Jean-Michel Dalle (DG d’Agoranov), Marie Meynadier, (chercheuse – DG d’EOS imaging), Benoît Potier (PDG d’Air Liquide) et Isabelle Ryl (déléguée aux transferts et aux partenariats industriels de l’INRIA).

Les missions du Conseil de l’innovation

Priorité du Gouvernement, l’innovation sera donc au cœur du Conseil, dont la mission est basée sur trois problématiques.

  • Tout d’abord, vers quels secteurs orienter la politique de l’innovation ? Travaux d’évaluation et de prospective à l’appui, le conseil aura pour mission de déterminer les grands défis à venir, avec des thématiques combinant un enjeu sociétal, une portée technologique ou scientifique et des débouchés commerciaux. Chaque année, 160 millions d’euros issus du Fonds pour l’innovation et l’industrie seront consacrés à des projets dépendants de ces thématiques. Il est d’ailleurs possible de proposer vos thématiques au prochain conseil !
  •  

  • Comment renforcer la politique d’innovation tout en simplifiant les aides ? Une feuille de route concrète doit être établie afin de mieux coordonner les différents dispositifs et de mieux guider les entreprises.
  •  

  • Enfin, quels moyens financiers consacrer à une telle politique ? Les recommandations du conseil doivent ainsi favoriser l’émergence d’innovations disruptives et leur industrialisation, selon le Gouvernement.

Premiers pas pour un conseil avisé

Le 18 juillet 2018 a donc eu lieu la première réunion du tout jeune Conseil de l’innovation, rassemblant des représentants de tous les acteurs de l’innovation, du Gouvernement aux chefs d’entreprise.

Bilan ? La publication d’un rapport de mission sur les aides à l’innovation, un plan d’action à destination de la deep tech et deux premiers défis ciblés :

  • l’amélioration des diagnostics médicaux utilisant l’intelligence artificielle ;
  • la fiabilisation des dispositifs utilisant la technologie.

Retrouvez l’accompagnement des start-up en France en infographie !

Si le concept semble prometteur et ambitieux, le Conseil de l’innovation n’est pour l’instant qu’un concept… Une initiative aussi louable qu’intéressante, donc, qui demande à être transcrite en actions concrètes par les acteurs de l’innovation. Affaire à suivre !
 

Crédit photo : Kaique Rocha

Autres actualités