Retour sur 2018, cap sur 2019 : et si c’était l’année des licornes ?

Bilan annuel Bpifrance : et si 2019 était l'année des licornes ?

Il y a quelques semaines, la banque publique d’investissement Bpifrance dressait le bilan de l’année écoulée en se projetant sur l’année 2019. Et la météo s’annonce au beau fixe pour les start-up innovantes. Nous avons pris la température de l’écosystème et analysé les perspectives !

Financement de start-up : une année record…

Les investissements Bpifrance constituent un bon indicateur de la santé de l’écosystème start-up. Et le bilan d’activité de la banque s’avère positif !

Un écosystème en bonne santé

Vous le savez déjà : dans le monde des start-up, le financement est le nerf de la guerre, des aides financières aux levées de fonds. Lorsque Bpifrance annonce une année record en financements avec une augmentation de 9 % et 19 milliards d’euros de crédits et d’aides mobilisés en 2018, la nouvelle a donc de quoi réjouir !

Sur ces 19 milliards d’euros, 17,8 milliards ont pris la forme de crédits aux entreprises, et 7,5 milliards ont pris la forme de crédits d’investissement (ce qui représente une hausse de 8 % par rapport à 2017). Les crédits à court terme ont pour leur part augmenté de 13 %, avec un total de 10,4 milliards d’euros, dont 8,7 milliards en avances classiques et 1,6 milliard en avances CICE.

« La hausse des crédits d’investissements aux TPE et PME, l’augmentation du nombre de PME bénéficiaires des outils publics d’aides à l’export, ainsi que la forte croissance du nombre de PME investies en fonds propres confirment l’ambition des entrepreneurs français », a expliqué Nicolas Dufourcq, Directeur Général de Bpifrance (1).

Un financement de l’innovation en croissance

En 2018, 1,2 milliard d’aides et de financements ont soutenu l’innovation. Plus précisément, les aides et subventions ont été l’objet d’une légère baisse par rapport aux 1,3 milliards de 2017, mais le nombre de projets financés a augmenté. Pas moins de 5 652 projets ont ainsi bénéficié d’aides et de prêts à l’innovation en 2018, contre 5 421 en 2017. Cerise sur la banque, les prêts aux entreprises innovantes ont pour leur part bondi de 35 %, avec 442 millions d’euros accordés à 1 478 entreprises.

Les aides prennent majoritairement la forme d’avances remboursables, de prêts à l’innovation ou de prêts à l’amorçage. « Une avance remboursable est remboursée une fois sur deux, un prêt à l’innovation a un taux de défaut de 3 %, un prêt à l’amorçage a un taux de défaut de 5 % », a précisé Nicolas Dufourcq.

… et un avenir radieux pour l’entrepreneuriat et l’innovation ?

En se projetant sur l’année à venir, Bpifrance n’anticipe pas de retournement spectaculaire. Une bonne nouvelle pour les start-up, puisque l’économie devrait poursuivre sur sa lancée et la consommation bénéficier des récentes mesures de reprise.

Une année pleine de promesse

Selon la banque, dépasser le cap symbolique des 20 milliards d’investissements en 2019 sera impossible, à cause de la disparition du CICE. En revanche, les perspectives sont positives et « 2019 va être une belle année », a déclaré le Directeur Général de Bpifrance. Au programme, un déploiement toujours plus vaste en direction des créateurs d’entreprise et des TPE, le plan Deep Tech pour stimuler l’innovation de rupture en France et une mobilisation pour les entreprises de la French Fab, les stars de l’industrie française.

Redécouvrez la French Tech avec la déléguée générale de l’antenne lyonnaise !

La possible naissance de nouvelles licornes françaises

Avec 2 milliards de fonds propres mobilisés, Bpifrance mise aussi sur l’avenir et espère voir émerger de nouvelles licornes françaises – ces entreprises valorisées à plus d’un milliard de dollars. La France a du retard sur ses compatriotes européens, avec seulement 4 licornes françaises sur les 57 européennes. Blablacar, Critéo, OVH et Vente-privée.com n’ont qu’à bien se tenir : la banque a directement investi au capital de 247 jeunes pousses en 2018, contre 213 en 2017 ! Un investissement de :

  • 328 millions en capital innovation pour 104 entreprises, ce qui représente une augmentation de 20 % ;
  • 962 millions dans des fonds pour 50 entreprises ;
  • 732 millions pour les PME, ETI et grands groupes, soit 143 entreprises.

Les noms de ces futures licornes potentielles ? DBV, Doctolib, OpenClassrooms ou ManoMano.
 

C’est quoi, une licorne ?

Ne cherchez pas la corne : en économie, une licorne est une start-up qui explose. Autrement dit, une jeune entreprise passée du garage au building et bâtie à partir de presque rien, si ce n’est une idée et de grandes volontés – Pinterest, Snapchat, Blablacar, Airbnb ou Uber, par exemple.

Plus concrètement, une licorne est une start-up valorisée à plus d’un milliard de dollars, avec un modèle économique privilégiant une croissance rapide à la rentabilité immédiate.

L’expression, qui date de 2013, a été utilisée par une spécialiste américaine en capital-risque pour désigner des investissements (presque) aussi rares que l’animal mythique !

Entrepreneurs innovants et dirigeants de start-up, 2019 pourrait bien être votre année ! CIC Place de l’innovation vous aide à mettre toutes les chances de votre côté avec un accompagnement local sur-mesure, la meilleure des options pour faire grandir votre projet !

Bpifrance, Bpifrance accentue son action en financement et fonds propres […]
 

Crédit photo : Unsplash / Inês Pimentel

Autres actualités