Innovation publique : l’administration prend des airs de start-up

L'innovation publique et la transformation de l'administration

Face aux enjeux de société actuels, les services publics doivent faire part d’inventivité et d’adaptation. D’où l’arrivée, depuis plusieurs années, de l’innovation publique sur le devant de la scène. Concrètement, de quoi s’agit-il ? Et où en est-on aujourd’hui ? À l’occasion de la 6e édition de la semaine de l’innovation publique qui aura lieu fin novembre, nous revenons pour vous sur le sujet !

L’innovation publique, une nouvelle approche du service public

La raison d’être de l’innovation publique ? Mettre en place des administrations publiques plus efficaces, dynamiques et proches des citoyens. Mais encore ? Sur le portail de la transformation de l’action publique, elle est définie comme « une administration en mouvement, qui promeut l’innovation dans les services publics, de la conception à la mise en œuvre des politiques publiques ».  En d’autres mots, il s’agit d’une nouvelle approche, moins bureaucratique et verticale, qui concerne la transformation de l’administration dans son ensemble.

L’innovation publique se caractérise par des initiatives concrètes – tant pour l’usager que pour l’administration elle-même –, portées par les acteurs publics sur l’ensemble du territoire et dans tous les services. Elle repose sur l’utilisation des nouvelles technologies pour rendre efficiente une administration trop complexe, qui coûte chaque année 3 % du PIB et impacte l’ensemble de la société.

Deux axes principaux s’imposent :

  • l’innovation managériale appliquée au secteur public ;
  • la co-construction de la décision publique plus participative, mêlant acteurs issus du secteur privé et du secteur public.

Dans un tel contexte, de nombreux outils sont mis à la disposition de la transformation de l’action publique.

L’innovation publique, un sujet essentiel… à grande échelle

En France, un salarié sur cinq fait partie de la fonction publique, sans compter que d’autres exercent des missions de service public qui bénéficient à l’ensemble des citoyens. Autrement dit, le secteur public représente une part considérable de la population active. Or, il est aujourd’hui en proie à de nombreux bouleversements provoqués par la digitalisation, les nouvelles conditions de travail des agents publics, les budgets serrés, la réforme territoriale ou encore l’ouverture accrue au secteur privé.

L’État doit alors faire face à trois enjeux :

  • faire en sorte que le service public réponde efficacement aux attentes des usagers ;
  • avoir une trajectoire budgétaire exigeante par rapport aux contribuables ;
  • offrir un cadre de travail motivant pour tenir ces objectifs avec les agents publics.

Ces différents enjeux, qui nous concernent tous, représentent une myriade de changements à accompagner et d’opportunités à saisir. Pour y répondre efficacement, il est indispensable de partir du terrain et de s’inspirer de l’existant…

L’innovation publique, une multiplicité d’acteurs entre privé et public

Aujourd’hui, l’innovation publique touche tant les acteurs issus du secteur privé que ceux du secteur public. Et les start-up innovantes ont, bien évidemment leur rôle à jouer ! En guise d’exemple, la start-up Profil Public propose une plateforme d’emploi innovante, offrant une vision plus attractive du service public et de ses métiers.

Pour faciliter l’accès à l’innovation pour les collectivités, les collaborations entre territoires et entreprises, le Gouvernement a aussi récemment lancé un profond remaniement. Celui-ci implique de favoriser l’implantation des start-up et de faciliter leurs relations avec le marché public, via notamment :

  • la création d’un guichet unique des achats de l’État pour accélérer la mise en relation entre start-up et acheteurs publics ;
  • le relèvement du seuil permettant de recourir à un marché public sans publicité ni mise en concurrence.

 

Beta.gouv, l’incubateur de services publics numériques

Lancée fin 2018, cette initiative reflète l’importance du rôle que peut jouer la French Tech et la porosité des frontières entre privé et public. L’objectif ? Instaurer une « philosophie start-up » dans l’administration pour accélérer le développement et l’amélioration des services publics grâce au numérique.

Ce programme de pré-incubation a retenu, dans un premier temps, 8 appels à projet visant à rendre plus efficaces certains services offerts par les collectivités territoriales. Et ce, grâce à des développements digitaux menés en collaboration avec des entreprises innovantes !

Avec l’innovation publique, les start-up ont leur mot à dire : privé ou public, l’heure est à la co-construction. C’est d’ailleurs à travers ce prisme que le Gouvernement invite les participants à définir le thème de cette 6e édition de la semaine de l’innovation publique. Plusieurs pistes peuvent alors servir à la réflexion…

C’est quoi, une idée de projet innovant ?
→ Quelles sont les différences entre créativité et innovation ?
Que peut apporter le concept de design thinking ?
 
 

Crédit photo : Unsplash / Bethany Legg

Autres actualités