Financement de start-up : la levée de fonds

Levée de fonds

Parmi les solutions permettant de financer une start-up, impossible de passer à côté des levées de fonds. Pour les jeunes entreprises, cette opération qui consiste à bénéficier d’un financement extérieur – provenant d’investisseurs privés ou publics – est bien souvent considérée comme une étape primordiale, quasi indispensable pour passer à la vitesse supérieure.

Les levées de fonds, un mode de financement grandissant

En France, les levées de fonds ne cessent de se multiplier : au premier semestre 2019, les start-up ont levé 2,8 milliards d’euros, ce qui représente une augmentation de 43 % par rapport à la fin de l’année 2018. Ce phénomène s’explique notamment par une structuration du système de financement et la naissance d’une multiplicité d’investisseurs.

En observant les chiffres de plus près, certains déséquilibres apparaissent, reflétant une société qui reste inégalitaire. En effet, si l’entrepreneuriat féminin progresse en prenant de plus en plus de place dans l’écosystème, en 2018, seulement 12,5 % des entreprises ayant levé des fonds étaient dirigées par des femmes. Des statistiques notamment dues à une tendance à l’autocensure accompagnée d’un biais des investisseurs. Cependant, les chiffres progressent, notamment en ce qui concerne les levées de fonds d’amorçage. Un signal positif pour l’avenir !

les levées de fonds dans l'entrepreneuriat féminin

Comment réussir une levée de fonds ?

Il ne s’agit pas de faire une levée de fonds pour la simple raison de lever des fonds : ce mode de financement doit être utilisé avec modération. Sans s’appuyer sur de bonnes raisons et des objectifs concrets, toute start-up peut foncer droit dans le mur… et ne pas surmonter la vallée de la mort, ces trois premières années qui s’avèrent complexes. Avant de se lancer, mieux vaut donc savoir comment s’y prendre pour obtenir une levée de fonds.

Réussir des levées de fonds : trois conseils

Connaître les attentes des investisseurs

Afin de mettre toutes les chances de son côté, il convient tout d’abord de s’intéresser de près aux attentes des investisseurs. Si la rentabilité basée sur le retour sur investissement prime pour 81 % d’entre eux, ils sont aussi à la recherche de personnalités, de visions et d’associations. Mais ce n’est pas tout : les compétences de l’équipe de management et l’avantage concurrentiel du projet font partie des critères qui seront finement observés avant toute décision.

Arriver avec les outils d’une levée de fonds réussie

Pas question, donc, de se lancer tête baissée dans la recherche de financements : une levée de fonds passe par un véritable travail préparatoire. Tout dirigeant d’entreprise innovante souhaitant parvenir à ses fins doit arriver avec les bons outils :

  • la connaissance du montant précis dont l’entreprise a besoin pour se développer ;
  • un business plan solide, synthétique mais complet – contexte du marché et projet d’entreprise, stratégie de développement détaillée… ;
  • un pitch convaincant, ainsi que les réponses à toutes les questions que peuvent se poser les investisseurs !

La recette d'un bon pitch pour réussir sa levée de fonds

Choisir les bons investisseurs

Tous les investisseurs ne se valent pas. Il est indispensable de se renseigner, en amont, sur les financeurs qu’il est possible de solliciter et leurs objectifs. L’idéal, c’est de trouver celui qui correspond à votre vision, et qui sera également capable de vous apporter un réseau et une expertise. Sans prendre, pour autant, une part trop importante dans le processus de décision !

Quelles erreurs éviter lors d’une levée de fonds ?

Si trouver des financements est souvent primordial pour faire décoller une start-up, il ne s’agit pas d’un acte à prendre à la légère. Le faire sans réflexion au préalable pourrait même mener à la faillite… L’argent est un moteur, mais il ne va pas sans avoir établi une stratégie à long terme. Rappelons que 9 start-up sur 10 doivent mettre la clé sous la porte avant d’avoir fêté leur troisième anniversaire !

L’un des secrets des entrepreneurs avisés est la capacité à bien s’entourer. Être accompagné des bons experts permet d’avoir une multiplicité de compétences à disposition, de construire un projet solide et de s’orienter vers les bons fonds d’investissement. Un bon réseau permet d’établir un dossier complet, puis de trouver les meilleurs investisseurs, entre business angels, banques, fonds publics et fonds privés !

À lire : Un expert revient sur le décollage des levées de fonds !

Après la levée de fonds, l’accélération de la start-up

Après la réussite d’une levée de fonds, arrive bien souvent une période de soulagement. Une période qu’il faut savoir savourer, mais attention : c’est là que l’aventure commence ! Une question doit se poser : comment transformer ces fonds en accélérateurs de croissance ?

Tous les secteurs de l’entreprise doivent en bénéficier : R&D, marketing, communication, commercial, ressources humaines… Cela passe notamment par un travail de priorisation, et de suivi des objectifs financiers : cette étape demande autant de soin et de maîtrise que la préparation d’une levée de fonds, voire plus. Il faut alors savoir anticiper les besoins, suivre une ligne directrice en établissant un plan de route précis, et faire des reportings réguliers !

La levée de fonds est un exercice délicat, qui se doit d’être préparé avec minutie et rigueur. Un exercice qui se développe et attire de plus en plus de jeunes pousses. Chaque mois, nous revenons sur les dernières levées de fonds et tours de tables réussis dans le quart Sud Est français : abonnez-vous à notre newsletter pour rester au fait des actualités !
 

 
 

Crédit photo : Pexels / Essow Kedelina

Autres actualités