Interview – Levées de fonds : pourquoi un tel décollage ?

Les levées de fonds vues par un expert

Cette année, les levées de fonds battent des records en France, et pour cause ! Les start-up ont levé 2,8 milliards d’euros au premier semestre, soit une augmentation de 43 % par rapport à la fin de l’année 2018. Aujourd’hui, prenons du recul sur ce phénomène grandissant avec Michel Clair, ancien entrepreneur, professeur à l’EMLyon et business angel chez Rhône Valley.

Comment expliquer ce « boom » des levées de fonds ?

L’écosystème de financement se structure et se renforce, et l’on en distingue aujourd’hui trois sources principales. Tout d’abord, les fonds souverains, qui proviennent généralement du Qatar ou de la Norvège. Ensuite, les spécialistes de l’investissement, comme par exemple les banques d’affaires. Enfin, la tendance est aux entrepreneurs qui deviennent investisseurs, mais qui restent toutefois très exigeants en matière de rentabilité.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il y a 15 ans, le business angel n’existait pas. Aujourd’hui, c’est un véritable phénomène !

À découvrir : Projets innovants : les levées de fonds du mois de septembre 2019

La levée de fonds est-elle obligatoire pour les start-up ?

C’est primordial si on a de l’ambition ! Elle apporte une réelle crédibilité sur le marché, mais aussi la possibilité d’intégrer une seconde phase de développement. Le ticket d’entrée peut rapidement s’élever à un million d’euros.

Il existe également d’autres moyens de financements, moins efficients en revanche. Les fonds issus de la love money sont relativement rares, et les campagnes de crowdfunding portent sur des montants généralement moins importants.

Quels sont les avantages et les risques de cet emballement ?

La levée de fonds devient une fin en soi. Pourtant, elle n’est pas systématiquement gage de succès ! Il faut savoir prendre ses précautions, s’assurer de sa pertinence et parvenir à convaincre les bons investisseurs. En effet, même si l’idée est bonne et que le marché est prometteur, la start-up ne survivra pas sans une gestion à long terme !

Une fois la levée de fonds obtenue, une nouvelle étape est à prendre en compte… et elle se doit d’être préparée méticuleusement ! Il est également important que chaque secteur de l’entreprise soit engagé dans cette croissance.

À lire : Levée de fonds réussie : et après, comment transformer l’essai ?

Quels conseils pour les entrepreneurs désireux de réaliser une levée de fonds ?

Dans un contexte de concurrence mondiale exacerbée, les start-up ont tendance à être trop timides quant au montant des sommes qu’elles demandent. Mettez toutes les chances de votre côté ! Ne sous-estimez pas la difficulté, le temps et les moyens dont vous allez avoir besoin. Au contraire, ayez tendance à les surestimer en les justifiant précisément. Il est nécessaire de définir une stratégie globale à long terme, dont le business plan est la clé !

Redécouvrez : Les clés d’un business plan convaincant

La levée de fonds est un levier indéniable pour les entreprises qui souhaitent passer à la vitesse supérieure. Il faut cependant garder en tête qu’elle n’est pas une fin en soi, d’autant plus qu’il faut apprendre à anticiper les risques qui peuvent y être liés.

Merci à Michel Clair pour ces précieux éclaircissements !

Autres actualités