Interview – Levées de fonds et Covid-19 : l’impact de la crise sanitaire sous l’œil d’un expert !

interview julien coulon levée de fonds covid 19
Les levées de fonds ont connu une véritable explosion, mais qu’en est-il aujourd’hui, avec la crise sanitaire liée au Covid-19 ? Peut-on lever des fonds par les temps qui courent ? Nous avons parlé de la situation avec un entrepreneur devenu Directeur Général du Crédit Mutuel Innovation : Julien Coulon. Avec lui, faisons l’état des lieux des levées de fond à la suite du Covid-19 !

Bonjour Julien Coulon. Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

D’abord, j’ai eu la chance de monter des sociétés pour le compte de groupes étrangers et me joindre à des sociétés en création. En 2010, j’ai notamment fondé Cedexis, une start-up revendue en 2018 à Citrix pour environ 100 millions. À la suite de cette expérience, j’ai animé des conférences sur la thématique « Vis ma vie d’entrepreneur » – à HEC et Sciences Po, IMT entre autres et investi dans quelques start-up. Je participe au groupe de travail concernant la collaboration entre grands comptes et start-up avec le ministère des Finances à Bercy.

Aujourd’hui Directeur Général du Crédit Mutuel Innovation, je travaille sur plusieurs axes : 

  • la transformation de Crédit Mutuel Innovation en Venture Capital (VC) idéal ;
  • facilité la vie des entrepreneurs pour qu’ils/elles puissent tirer le meilleur de leur entreprise : RH, communication, internationalisation des entreprises
  • Identifier les tendances du marché et remonter l’information au groupe. 

Toutes ces actions sont menées avec des valeurs fortes mutualistes. Au travers par exemple d’un partenariat avec la fondation Epic, nous proposons aux entrepreneurs de donner un pourcentage de leur plus-value future à des associations et Crédit Mutuel Innovation abonde du même pourcentage sur sa propre plus-value. Il faut continuer à créer des ponts entre les personnes en difficultés et les personnes privilégiées afin de réduire cette fracture sociale qui s’agrandit depuis plus de 40 ans. Les start-up et l’innovation ont un rôle à jouer dans cette résolution.

Quel est l’impact de la crise du Covid-19 sur les levées de fonds ? 

Les entrepreneurs se comportent en super-héros : ils doivent gérer les équipes, la chute ou l’explosion du chiffre d’affaires, l’évolution de la réglementation ainsi que l’impact psychologique de la crise sur leurs équipes.

De notre côté, nous avons rassemblé tous les éléments pour leur faciliter la souscription du PGE, du chômage partiel ou gestion du télétravail…. Nous sommes dans une logique d’entraide, afin de répondre à une situation d’urgence par une intelligence collective.

Globalement, sur le marché, on dit que les investisseurs ont levé le stylo, mais ce n’est pas forcément vrai : il a plutôt fallu mettre les bouchés doubles. Pendant la crise, nous avons d’ailleurs financé 6 nouveaux dossiers contre 4 sur toute l’année 2019 !

Pour ne pas rajouter de la crise à la crise, nous avons surtout maintenu toutes nos offres.

Nous avons la chance d’être un investisseur de long terme, et cette crise n’est jusqu’à présent pas conjoncturelle. On parie donc sur la promesse des entrepreneurs et ensemble nous devons en estimer l’impact.

Les Venture Capital peuvent profiter de la situation pour modifier le multiple, ce qui n’est pas notre cas. Les besoins de financement, quant à eux, peuvent varier. C’est la force d’un grand groupe comme Crédit Mutuel.

Retrouvez aussi l’impact de la crise sur l’innovation RH !

Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs innovants ?

Le Covid-19 a changé la donne sur certains points. Avec la Bourse qui se casse la figure, il y a moins d’argent disponible pour les Limited Partners… et donc moins de moyens pour les Venture Capital, qui ne fonctionnent pas en fonds propres.  

  • Pour faire face à cette situation, ne tardez pas, mais gardez en tête qu’une levée de fonds est comme un mariage : prenez le temps de vous fiancer avant de vous marier. Apprenez à vous connaître, par exemple en rencontrant des entrepreneurs qui ont vécu des échecs avec ces mêmes investisseurs. Ce sont des les situations difficiles que vous découvrez la vraie nature des gens.
  • Revoyez votre business plan et adaptez-le, si nécessaire.
  • Partager vos interrogations avec d’autres entrepreneurs. L’entraide est clé !
  • Multipliez les types de financements pour limiter les risques !
  • Et surtout chouchoutez vos équipes, car si vos équipes sont heureuses, les clients seront heureux et l’argent des clients est le meilleur des financements.

Finalement, en termes de levées de fonds post Covid-19, voit-on des signaux de reprise ?

Les jeunes pousses du digital ont été plutôt préservées, même s’il y a eu des secousses, notamment grâce au télétravail qui était déjà intégré dans leurs méthodes de travail. On reste optimiste – un entrepreneur doit toujours l’être ! Ces phases de crise permettent d’assainir certaines choses et d’estimer l’impact de l’innovation pour rebondir dans des situations compliquées. 

D’ailleurs, les entreprises à succès comme Airbnb, Pinterest, WhatsApp ou encore Slack ont été créées en période de crise. C’est le bon moment, même si cela nécessite des fondamentaux plus solides pour perdurer.

En tout cas, quand je compare avec les autres pays, l’écosystème français est génial. En témoignent les aides PGE, le chômage partiel et la réactivité du Gouvernement. Nous aimons râler, c’est dans notre culture, mais soyons lucide, c’est une chance inouïe d’être en France !

Vous envisagez de vous démarrer une levée de fonds ? En ces temps particuliers, mieux vaut ne pas tarder… mais sans vous précipiter : assurez-vous de bien connaître vos investisseurs ! Vous souhaitez vous faire accompagner par des experts ?

Autres actualités

eleifend commodo ante. velit, neque. porta. felis ultricies Phasellus id, sit lectus