Retour d’expérience : la scale-up de Véritable

Scale-up de Véritable
 
Start-up spécialisée dans l’agriculture urbaine d’intérieur depuis 2015, Véritable propose des potagers innovants afin de permettre à tous de cultiver simplement. Du basilic classique aux fleurs comestibles, près de 70 variétés de plantes peuvent être cultivées. Cependant, forte de son succès, la jeune entreprise a dû faire face à un écueil de taille : une croissance rapide, à trois chiffres. Retour d’expérience sur cette scale-up avec Nicolas Gehin, cofondateur et CEO de Véritable.

Comment s’est déroulée la scale-up chez Véritable ?

« Chaque société a ses problématiques. Chez Véritable, le produit est physique, les clients sont des particuliers et une partie de l’activité se déroule à l’export. Résultat ? Nous devons assumer la pression de 200 à 300 % de croissance annuelle et un important besoin en fonds de roulement (BFR), puisque le volume de stocks nécessaire est systématiquement supérieur au chiffre de l’année précédente. Financièrement, la contrainte est énorme. Pour nous, la transition a été progressive à partir du moment où nous avons commencé à livrer les premiers produits… mais le ratio entre les ressources à disposition et la croissance est déséquilibré, d’autant que les outils n’évoluent pas assez vite pour encaisser ! »

Comment gérez-vous cette forte croissance ?

« Avec une philosophie basée sur la remise en question continuelle, sans notion d’échec puisque les outils évoluent chaque jour. Il ne s’agit pas de porter un jugement sur ce qui s’est passé hier, mais de prévoir la croissance de demain pour avoir les moyens de l’assumer. Concrètement, nous avons mis en place une stratégie de pilotage avec une projection un an à l’avance sur l’ensemble des paramètres, du marché jusqu’à la structure elle-même. Il faut anticiper le positif comme le négatif, envisager différents scénarios, penser recrutement et locaux, finances, RH, stocks… et paradoxalement, réussir à être dans les faits alors qu’il s’agit de prévisionnel ! Surtout, il est essentiel de prévoir des plans de repli pour ajuster ce prévisionnel, puisque les variations peuvent être importantes. »

À lire : L’agriculture, terreau d’innovation

Comment a évolué votre structure ?

« D’un point de vue juridique, nous sommes toujours une SAS, (Société par actions simplifiée) comme lors de notre création, avec 16 à 20 personnes. L’infrastructure logicielle ou les locaux ont en revanche beaucoup évolué ! L’accompagnement également : au départ, nous ne faisions appel qu’à un comptable. Aujourd’hui nous échangeons avec plusieurs banquiers, des investisseurs, des avocats et spécialistes en droit des affaires, ainsi qu’un comité stratégique une fois par trimestre au minimum. »

Quelle est la prochaine étape pour Véritable ?

« Continuer ! En France, nous poursuivons le développement du marché, de la société, du réseau de distribution et de la gamme de revendeurs. Nous travaillons aussi notre présence numérique, avec pour objectif global de devenir le leader du potager intelligent pour les particuliers. Grâce au CES, nous amorçons aussi l’export, déjà en place dans 13 pays, tout en continuant à fabriquer en France. »

À découvrir : FoodTech : quand l’alimentation se nourrit du numérique

 
Finalement, la leçon que tire Véritable de cette aventure, c’est que toute start-up en phase de croissance a besoin d’une vision à long terme mais aussi de se projeter sur au moins une année, avec des ajustements quotidiens… autrement dit, de souplesse et d’un accompagnement de qualité ! Merci à Nicolas Gehin pour ces précieux retours d’expérience.

Autres actualités