L’international, un passage obligatoire pour valoriser sa start-up ?

International : passage obligatoire pour valoriser sa start-up ?
 
L’international attire et fait rêver les startupers, c’est indéniable. Mais, est-ce vraiment de rigueur ? Et surtout, comment faut-il s’y prendre pour s’exporter à l’étranger ? Nous vous éclairons sur le sujet avec une interview de Pascal Bouvet, Responsable du Club CIC International.

Start-up et internationalisation : une étape indispensable ?

L’implantation à l’étranger, vous y pensez. Est-elle pour autant obligatoire ? « Une majorité de startupers envisagent l’international très tôt », explique Pascal Bouvet, « simplement parce qu’ils pensent global, et n’ont pas d’appréhension à le faire. » Il ne s’agit cependant pas d’un automatisme, et cela dépend beaucoup du produit, du service ou de l’idée en question !

« L’export ne doit jamais être choisi par dépit », précise l’expert CIC. « Ce qui ne fonctionne pas en France ne marchera pas plus à l’étranger, à moins que le problème ne vienne de la maturité du marché. En revanche, il est essentiel d’y penser dès le départ, afin d’identifier le bon marché. Il peut parfois s’agir de petites niches, qui ne se trouvent pas forcément en France ! »

Implantation à l’étranger : concrètement, comment s’y prendre ?

Par où commencer ? C’est la question que se posent tous les entrepreneurs avant de se lancer. Selon Pascal Bouvet, il existe deux options : « s’appuyer sur l’expérience et les contacts en allant soi-même gérer l’implantation sur place, ou bien s’entourer de gens qui connaissent le pays et prendre conseil auprès d’eux. » Puisque chaque marché dispose de ses spécificités, il est forcément difficile de les appréhender sans être sur place. « Le mieux est de s’appuyer sur des experts, habitués à se confronter aux problématiques de l’international », confirme Pascal Bouvet. « Même dans des pays proches, il est facile de manquer son implantation par méconnaissance du marché. »

Comme toujours, le réseau est donc la clé… mais une clé accessible à tous, y compris aux start-up ! La solution ? Le Club CIC International. Une adhésion annuelle de 550 euros donne accès à une communauté à vocation internationale, pour échanger avec d’autres membres, prendre contact avec des spécialistes, mais aussi des organismes publics ou privés et des banques locales, le tout dans une cinquantaine de pays !
 

Une présence internationale
Le Club CIC International s’appuie sur la présence du CIC dans 38 pays, avec 34 bureaux de représentation et 4 succursales étrangères à New York, Londres, Francfort, Hong Kong et Singapour.

Les experts de ce réseau ont une parfaite connaissance des marchés locaux et sont vos interlocuteurs privilégiés dans toutes vos démarches de prospection.

À lire : Innovation : les start-up européennes sont optimistes !

Passage à l’international : les conseils du pro

« Réussir son internationalisation, c’est d’abord choisir son marché », insiste l’expert CIC. « Le produit est-il adapté au marché visé ? Quels sont ses concurrents ? La segmentation de la distribution lui est-elle favorable ? » Il précise qu’il est également important de s’interroger sur les moyens nécessaires pour investir ce marché, et si l’entreprise est dans la capacité d’atteindre les ambitions qui ont été fixées.

« Tout au long du processus, il faut bien garder à l’esprit que l’international est un investissement à la fois de temps, de personnes et de moyens. Et qu’il est plus facile d’aller s’installer à Milan qu’à Osaka ! » Quant aux erreurs à éviter ? « Improviser », conclut Pascal Bouvet, « et se contenter d’une recherche internet, d’une unique étude de marché, partir seul ou de ne pas s’entourer ».

Redécouvrez : Les entrepreneurs français et la peur de l’échec

 
Envisager de s’exporter à l’international, c’est bien – à condition de le faire correctement ! Avant de franchir le pas, il est essentiel de prendre en compte l’accompagnement, la préparation et l’investissement que cela requiert… Alors, êtes-vous prêts à vous envoler ?

Merci à Pascal Bouvet pour ses conseils avisés !

Autres actualités