Implantation à l’étranger : quand les start-up françaises s’envolent

Start-up françaises et implantation à l'étranger
 
De plus en plus d’entreprises franchissent le pas et décident de s’implanter à l’étranger : une véritable opportunité pour elles de conquérir un nouveau marché, d’accroître leur visibilité à un niveau international et, bien évidemment, de développer leur business ! Mais qu’en est-il pour les start-up, PME et ETI françaises ? Nous faisons le point sur la situation et vous livrons les chiffres clés de l’année 2018 !

Chaque année, le Baromètre Banque Populaire – Pramex, recense les projets d’investissements réalisés à l’étranger par les start-up, PME et ETI françaises. L’édition 2019 – réalisée entre février 2018 et janvier 2019 – dénombre 815 projets d’implantation à l’étranger, dont 550 créations de filiales (67 %) et 265 acquisitions (33 %).

Les États-Unis demeurent de loin la première destination d’implantation des entreprises françaises – avec 16 % des projets au total. Un choix coûteux et parfois risqué, mais qui peut toutefois se révéler être un véritable tremplin pour le développement d’un business ! Les pays européens, notamment l’Allemagne, l’Espagne et la Grande-Bretagne, ne sont pas loin derrière. Les marchés européens restent donc fortement convoités !

Découvrez aussi : Innovation : les start-up européennes sont optimistes !

 
Le développement à l’international est un relai majeur de croissance des entreprises. Et, si elles sont suffisamment bien accompagnées, toutes les start-up peuvent se lancer à l’international ! Vous êtes prêts à franchir le pas ? Contactez les experts de la communauté CIC Place de l’innovation pour bénéficier de conseils dans la réalisation de votre projet !
 
Source : Baromètre Banque Populaire – Pramex International – Juin 2019

Autres actualités