6 questions à se poser avant de s’associer

Vous êtes entrepreneur et vous pensez à vous associer ? Voici 6 questions que vous devez vous poser !

« Seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin », dit l’adage… Vous développez un projet d’entreprise et vous envisagez de vous associer pour faire grandir votre start-up ? Avancer en solitaire n’est pas chose facile, mais une association a également ses avantages et ses inconvénients. Avec Guilhem Bertholet, fondateur d’Invox, CIC Place de l’innovation vous aide à vous poser les bonnes questions !

Pourquoi devrais-je m’associer ?

Avant de vouloir partir à la recherche du profil idéal, vous devez d’abord avoir de bonnes raisons de vous associer. Pour savoir si c’est une bonne solution pour votre projet d’entreprise, analysez la situation méthodiquement !

  • Faites un état des lieux de vos compétences : une compétence technique, juridique ou administrative manque-t-elle à l’appel ?
  • Mesurez votre investissement et évaluez vos capacités financières avec une vision long terme. Avez-vous les ressources pour aller seul au bout de l’aventure ?
  • Étudiez votre réseau et assurez-vous qu’il est assez étendu pour vous aider à développer votre jeune entreprise.

Cette analyse met en avant des manques ? Vous associer peut vous aider à y remédier. Un réseau riche peut aussi vous apporter diverses compétences, tout comme combler un besoin financier… Pesez le pour et le contre et parlez-en autour de vous !

Quels sont mes objectifs personnels ?

Il s’agit d’aspirations individuelles qui influencent forcément votre démarche entrepreneuriale. Même si la réussite de votre projet est LA priorité, veillez à ne pas trop négliger vos objectifs personnels !

  • Vous souhaitez rester indépendant et vous assurer une rémunération raisonnable dès la seconde année de l’entreprise ?
  • Vous envisagez de développer votre projet à l’international pour pouvoir vivre dans une autre contrée ?
  • Vous voulez générer de l’emploi et rassembler une équipe riche de talents évoluant dans une ambiance conviviale ?

Quels que soient vos objectifs, il est important que ceux-ci soient alignés avec ceux de votre ou de vos associés… et qu’ils soient compatibles avec le projet. Il est important d’avoir une discussion tous ensemble pour vous assurer de tirer dans le même sens !

Comment trouver l’associé idéal ?

Pour trouver l’associé idéal, mieux vaut le chercher dans son propre réseau (ou le réseau de son réseau) ! Si celui-ci ne vous permet pas de trouver le profil désiré, d’autres solutions peuvent également vous aider : speed dating créateurs, événements type Startup Weekend, réseaux d’entrepreneurs, forums d’écoles… Une chose est sûre : l’associé idéal doit être complémentaire avec vous (et non pas être votre copie conforme), partager vos principes et valeurs, ainsi que votre vision de l’entreprise. Afin de ne passer à côté d’aucun détail, n’hésitez pas à vous faire accompagner pour bénéficier du regard objectif d’experts !

Sous quel régime s’associer ?

SARL, SAS, SA… Si différentes formes juridiques d’entreprise existent, il est recommandé de réaliser un pacte d’associés – ou pacte d’actionnaires pour les SA –, un document qui accompagne les statuts de l’entreprise et détermine les rapports entre associés. Très complet et à faire rédiger par un avocat, il précise notamment les conditions d’entrée et de sortie. Ses avantages ? Il vous permettra de fixer les modalités du partage du pouvoir, la répartition des dividendes et même la régulation des litiges. Un ouvrage à lire impérativement : Acceptez-vous de prendre pour associé… ?

Quelle est la clé d’une association réussie ?

Pour qu’une association soit bénéfique, les objectifs de l’entreprise et des associés doivent être alignés. Le secret pour que cela fonctionne ? La communication ! Avant même de vous associer, réfléchissez aux questions incontournables : qui fait quoi ? Quels points pourraient être bloquants ? Quelles peuvent être vos frustrations ? Mettez-vous d’accord avec le potentiel associé, en étant clair sur chaque raison de l’association et sur vos objectifs personnels. La transparence et l’échange sont des facteurs indispensable pour que votre projet se transforme en réussite ! N’hésitez pas d’ailleurs à protéger du temps, régulièrement, en dehors du bureau, pour faire le point sur la qualité de la relation et de l’association…

Comment faire si ça ne fonctionne pas avec mon associé ?

Mieux vaut prévenir que guérir : avant même de vous associer, assurez-vous de pouvoir mettre fin à l’association dans de bonnes conditions ! C’est le rôle du pacte d’associés, qui joue alors le rôle de juge de paix dans le divorce et permet de préserver ce qui peut l’être de la relation. De nombreuses entreprises survivent après le départ d’un ou plusieurs associés, mais seulement lorsque cela se fait sereinement…

Dans tous les cas, là encore, parlez-en dès que vous sentez que vous voulez partir ou faire partir un associé, et explicitez les demandes et attentes de chacun. Et n’hésitez pas à faire appel à une personne extérieure et un peu neutre pour faciliter les relations et échanges…

Vous vous êtes posé toutes ces questions et vous avez décidé de poursuivre l’aventure seul ? Vous avez choisi votre associé ? Vous ne parvenez pas à trouver les réponses à vos problématiques, à savoir quel est le choix le plus stratégique pour votre entreprise ? N’hésitez pas à nous rejoindre pour en parler à des experts et échanger entre entrepreneurs !
 

Crédit photo : Designed by mindandi / Freepik

Autres actualités