Le chiffre à retenir : ce que les investisseurs pensent de l’échec

Echec et entrepreneuriat : l'avis des investisseurs

Il y a quelques semaines, nous vous parlions des entrepreneurs et de leur vision de l’échec. Nombre d’entre eux ont du mal à l’accepter, mais qu’en pensent les investisseurs ? Un entrepreneur ayant vécu des échecs aura-t-il moins de chances de bénéficier d’un financement ? Ou alors, cette « erreur de parcours » sera-t-elle valorisée ?

Selon une enquête réalisée par Equiteasy, le fait qu’un entrepreneur ait vécu des échecs n’est pas rédhibitoire, et ce, pour 94 % des investisseurs. Tous (ou presque) s’accordent sur ce point, 90 % des femmes et 97 % des hommes ayant optés pour la même réponse.

Preuve que la réussite n’est pas forcément résultat d’un cheminement parfait, et que les freins à l’entrepreneuriat ne doivent pas empêcher une idée de se concrétiser. Au contraire : c’est en se lançant dans la création d’entreprise, quitte à faire face à des échecs (notamment lors de la vallée de la mort), que les entrepreneurs acquièrent de l’expérience et développent les compétences clés qui les aideront à mener une start-up vers la réussite.

Évidemment, pour convaincre des investisseurs, avoir échoué et s’en être relevé ne suffit pas. Il faut bien savoir ce qu’ils attendent de vous et de votre projet… et, que ce soit pour vous aider à vous relever d’un échec ou à mieux séduire des investisseurs, les avantages de l’accompagnement peuvent peser lourd dans la balance !

Autres actualités