Création d’entreprise : quoi de neuf en 2020 ?

création d'entreprise en 2020 réglementation


Une idée innovante vous trotte dans la tête ? Et si cette nouvelle année était l’occasion de concrétiser votre projet ? Avant de vous lancer dans votre création d’entreprise, nous vous invitons à découvrir les nouvelles règles entrées en vigueur en 2020, mais aussi les étapes clés pour mettre toutes les chances de votre côté. C’est parti !

 

Création d’entreprise : les nouvelles règles

Depuis le 1er janvier 2020, plusieurs changements impactent directement les créateurs d’entreprises. Parmi ces modifications issues du Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (ou loi PACTE), du Projet de loi de finances ou de décrets, les plus importantes à retenir sont :

  • La suppression de l’ouverture obligatoire d’un compte bancaire dédié à l’activité professionnelle en-dessous de 5 000 € de recettes annuelles.
  • La facturation électronique obligatoire qui devrait s’instaurer progressivement dès 2023.

À savoir également si vous vous lancez en auto-entrepreneur : l’ACRE a été revu à la baisse. Les allégements dégressifs des charges sociales ne concernent désormais plus les 3 premières années, mais uniquement les 4 premiers trimestres, avec des montants réduits pour certains publics[1].

À plus long terme, la loi PACTE[2] vise à simplifier les démarches de création d’entreprise, via notamment :

  • La création d’une plateforme en ligne unique qui remplacera les 7 réseaux de centres de formalités des entreprises. Les avantages : un interlocuteur unique et une réduction des délais grâce à la dématérialisation.
  • La mise en place d’un registre unique afin de réduire les coûts et de simplifier les démarches d’ici 2022.

 

Les étapes essentielles

Malgré les changements en cours, certaines bonnes pratiques ne changent guère. Il est vivement conseillé de les appliquer afin de mettre toutes les chances de votre côté. On vous livre la recette !

Tout entrepreneur ou porteur de projet innovant doit maîtriser l’art du pitch. Pourquoi ? Parce qu’il permettra de convaincre tout organisme ou personne susceptible de vous aider dans votre développement – qu’il s’agisse de partenaires, financeurs, clients ou même d’employés.

Se passer d’un business plan minutieusement conçu est une erreur fatale. C’est le seul et unique moyen de formaliser votre projet et de définir votre stratégie ! Il est constamment utilisé pour asseoir votre légitimité auprès d’investisseurs ou obtenir un prêt bancaire : interdiction de le négliger, donc.

Chaque statut juridique a ses avantages et ses inconvénients. Choisir le vôtre mérite donc un certain nombre de questionnements. Sachant qu’une start-up a besoin de beaucoup de fonds et de liberté, il est important de choisir le statut qui répondra à ces critères, ainsi qu’à vos ambitions.

Sans financement, pas de concrétisation ! En effet, avant de créer votre entreprise, passage obligé chez le banquier. Et ce qu’il pourra vous proposer dépend de la viabilité de votre projet, du contexte global, mais aussi de votre capacité à le convaincre.

 

Ca y est, vous savez tout des nouveautés 2020 en matière de création d’entreprise ! Vous avez décidé de passer le cap, mais avez besoin d’accompagnement ? Seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin. Alors n’hésitez pas à rejoindre CIC Place de l’Innovation. Des experts sont là pour vous conseiller et vous aider à booster votre projet.

 

 


Pour mieux comprendre

[1] « Autoentrepreneur, pourquoi il faut créer votre activité avant 2020 », L’Express

[2] Loi PACTE : Simplifier la création d’entreprise, Portail de l’Économie, des Finances, de l’Action et des Comptes publics

Autres actualités

Aenean commodo Praesent venenatis, amet, venenatis eleifend facilisis